Le staff de l’équipe masculine de football japonaise

Amandine 20 juillet 2012 20
Le staff de l’équipe masculine de football japonaise

Quelle est la différence entre une équipe de football féminine et une équipe de football masculine au Japon ? La première voyage en seconde classe, la deuxième, elle, a le droit à la business class. chronique d’un sexisme ordinaire.

Mais, qu’est-ce qui peut bien justifier un tel traitement ?

Les Japonais sont-ils beaucoup plus grands que les Japonaises ? Doivent-ils manger davantage pour préserver leur forme physique (et leurs performances !) ? Ont-ils besoin de plus de sommeil et de moins de bruit ? Sont-ils des petites natures, frêles et stressées, qui ont besoin d’être chouchoutées et dorlotées pendant tout leur trajet ?

J’en doute. J’en doute même fortement.

Vous l’aurez donc compris, notre relou de la semaine est donc décerné à l’équipe de football masculine du Japon ainsi qu’à son staff.

Article trouvé sur slate.fr

20 Comments »

  1. Charles 20 juillet 2012 at 13 h 08 min - Reply

    Pourquoi ne vous posez-vous pas la question suivante : L’équipe féminine accepte peut-être de voyager en seconde et pas les confrères.
    Arrêtez de voir la mal partout surtout quand vous ne connaissez rien à la culture japonaise.

    • Amandine 20 juillet 2012 at 13 h 16 min - Reply

      J’aime beaucoup ton commentaire. Dans l’article de Slate, il y a une citation d’une des joueuses qui dit :

      «J’imagine que cela aurait dû être dans l’autre sens. Même en termes d’âge, nous sommes les aînées.»

      Pas sûre qu’elle acceptait de voyager en seconde.

      De plus, dans l’article il est aussi précisé que la même mésaventure est arrivée aux joueuses de basket d’Australie.

      Mais tu as raison, vaut mieux rien dire, on ne connait pas la culture australienne.

    • Marion 20 juillet 2012 at 13 h 20 min - Reply

      Ajoutons aussi ce commentaire de cette fameuse Homera Sawa (dans Libé)

      « Lorsque nous avons gagné la Coupe du monde, nous avons eu des billets pour la classe affaire pour notre vol de retour. J’espère que nous allons obtenir un aussi bon résultat et avoir droit ainsi au même traitement», a commenté, un brin ironique, Homare Sawa, nommée joueuse de l’année en 2011 par la Fifa. »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Homare_Sawa

  2. lacolorieuse 20 juillet 2012 at 14 h 54 min - Reply

    Pour aller dans le sens de notre ami Charles, restons en France ; culture qu’il me semble nous connaissons :
    http://www.huffingtonpost.fr/2012/07/18/robe-de-duflot-ump-partagee-gene-amusement-reactions_n_1682339.html?utm_hp_ref=france

    • Marion 20 juillet 2012 at 14 h 56 min - Reply

      C’est vrai ça, nous ne connaissons pas non plus la culture australienne.

  3. Guillaume Natas 20 juillet 2012 at 15 h 02 min - Reply

    c normal lé garson cé mieu ke le meuf.

  4. Eriengaal 20 juillet 2012 at 15 h 09 min - Reply

    En même temps, dans le monde du sport professionnel, vous n’avez pas forcément besoin d’aller chercher au Japon pour trouver ce genre d’exemples : prenons tout simplement les féminines de l’OL, qui il y a encore deux ans culminaient en termes de salaire aux alentours de 4000€, quand un Yohan Gourcuff était recruté et payé plus de 100k€ par semaines.
    Chronique d’un sexisme ordinaire? Peut-être.
    Peut-être aussi tout simplement que le public ne suit pas les équipes de filles comme les équipes de garçons, et que du coup les revenus sont moindres.
    C’est une tendance générale, plus qu’une généralité, de dire que les mecs s’intéressent davantage au sport que les nanas. Quel meilleur exemple que soi-même : combien de fois êtes-vous allées voir un match de football féminin? Pourquoi?
    En tant que mec, on s’identifie forcément plus à des mecs qui pratiquent un sport.
    Je suppose que le contraire doit être vrai également, mais alors pourquoi les travées des stades ne sont-elles pas remplies de femmes pendant les matchs de foot féminins?

    • Marion 20 juillet 2012 at 15 h 20 min - Reply

      Sauf que ce sont deux équipes qui sont bien meilleures que leurs homologues masculins et dans une bonne logique de sponsor, une équipe gagnante a une meilleure couverture médiatique (sauf l’exception de nos footeux français, eux c’est… particulier) ;)

      Et c’est vrai, le sport féminin est bien moins considéré que le sport masculin, moins populaire, historiquement les équipes nationales masculines ont été les premières (Japon : 1917 pour les hommes, 1970-1980 pour les femmes), mais ce n’est certainement pas en continuant à traiter les sportives comme un sous genre un peu distrayant de sport qu’on arrivera à remplir les stades pour ces matches et les voir être mieux considérées.

      Il y a moins de public car les gens s’intéressent pas au sport féminin ou les gens s’intéressent moins au sport féminin car dans les sports dit « d’hommes » les femmes sont peu considérées? (l’oeuf/la poule)

      Et dire que les mecs préfèrent le sport, tu es normatif avec ton propre genre voyons !

  5. Eriengaal 20 juillet 2012 at 15 h 42 min - Reply

    Donc tu soutiens que si les femmes boudent les rencontres sportives de leurs semblables ce n’est par désintérêt du sport mais par soumission au joug des hommes qui leur ont inculqué que le sport féminin ne valait pas la peine d’être regardé?
    Même d’un point de vue culturel, je connais très peu de filles qui pratiquent des sports co le dimanche avec leurs copines pour rigoler.
    Encore une fois, rien ne vaut un miroir.
    Et le fait d’être meilleur ne change pas grand-chose, le meilleur exemple c’est l’équipe de France de foot : les féminines, elles pratiquent un jeu technique, super léché (sans jeu de mots vaseux, je te connais, Jean Roucas), moins physique donc plus technique que les garçons, bref, c’est pas le lieu pour développer mon intérêt pour le ballon, mais en gros, c’est plutôt du beau jeu, et elles font (attention cliché !!) honneur au maillot, sont une chance de médaille olympique. Les mecs ont ridiculisé leurs couleurs (bon pas tous, tout ça tout ça, mais quand même) sur deux compétitions internationales d’affilée. Pourtant, le public continue de voir les féminines comme des « bonnes petites qui défendent le maillot ». Bien sûr que le sport est sexiste. Et homophobe.
    La base du sport, c’est de diviser pour susciter un affrontement.
    Regarde à Glasgow : 2 clubs les Rangers (protestants), et les Celtics (Catholiques). Ils se vouent une haine sans nom. Porto/Benfica, Marseille/Paris, Manchester City/Manchester United… Dès qu’il y a menace sur la suprématie, il y a rivalité.
    Je suis prêt à parier que si demain le sport féminin représentait une menace, il y aurait des altercations.
    Le sport, c’est les jeux du cirque moderne.

    • Marion 22 juillet 2012 at 16 h 27 min - Reply

      Ah tu crois que les femmes aiment naturellement moins le sport? Tout comme on sait naturellement bien faire la vaisselle?

    • Marion 22 juillet 2012 at 16 h 28 min - Reply

      Et donc comme c’est habituel d’être sexiste et homophobe il faut accepter? Sérieusement?

  6. Eriengaal 22 juillet 2012 at 19 h 34 min - Reply

    Certainement pas. Alors va au stade suivre les féminines.

    • Marion 23 juillet 2012 at 16 h 36 min - Reply

      Et si je n’ai jamais aimé le sport on doit me forcer, et je dois aussi t’emmener au spa ? Tu confonds tout et tu caricatures.

      Je dis pas d’aller contre ses goûts (même construits), je dis juste de réfléchir un peu plus loin sur le sujet. Non c’est absolument pas normal de faire voyager les sportifs en 1ere classe et les sportives en seconde. Même si c’est dans un ordre culturel des choses. Autant faire voyager tout le monde en seconde à ce compte là.

      Ca fait du bien de questionner nos conditionnements parfois.

  7. MasterLudo 24 juillet 2012 at 16 h 33 min - Reply

    Que les filles aient de meilleurs résultats ne les empêche pas de rapporter moins d’argent si elles sont moins regardées.

    Moins d’argent en trophées (sans doute moins bien dotés), moins d’argent en sponsor, moins d’argent en subventions diverses = l’équipe voyage en deuxième classe.

    Ca ne marche que comme ça le sport. Entrées d’argent d’un côté = traitement en conséquence de l’autre pour les sportifs.

    C’est ainsi que les joueuses de tennis qui gagnent le plus d’argent ne sont pas celles qui remportent le plus de tournois mais celles qui portent le mieux le maillot de bain.

    Triste, mais logique dans un système capitaliste, même si je le regrette comme vous.

    Et tant que personne, y compris les filles, ne regarderont les exploits des sports féminins, rien ne changera ;)

  8. do 26 juillet 2012 at 9 h 59 min - Reply

    je vais dans le sens de masterludo, même si ca me désole, je crois que ce n’est pas le sexe qui oriente la première ou seconde classe mais bien le pognon que dégage les joueurs.
    et à ce jour, ce sont les hommes qui font le plus le buzz et qui rapportent donc le plus…
    on est mal barré en somme…

  9. Maéva 6 août 2012 at 11 h 22 min - Reply

    C’est bien, faut surtout pas remettre en cause l’ordre des choses hein, ça va être de la faute des sportives qui ne brassent pas assez d’argent…
    Mais moi je regarde le sport à la tv! Sauf que je suis obligée d’aller sur des chaines spécialisées…

    Pour que les choses changent, les mentalitées doivent aussi évoluer… On voit sur cette page que c’est pas gagné!!!!!!!

  10. Bobby Sixkiller 18 septembre 2012 at 15 h 56 min - Reply

    Marion t’as réussi à pas être pertinente et à côté de la plaque à absolument toutes les réponses que tu as faites à Eriengaal, chapeau !
    Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut entendre. Tu croyais tenir un nonosse qui finalement s’est avéré caduque, mais t’as préféré ne rien lâcher, c’est pas ça qui va faire avancer ta cause…

    • Marion 18 septembre 2012 at 16 h 15 min - Reply

      Rigolo ton commentaire. Sans justification ni rien. En plus, avec Eriengaal on se connait plutôt bien tu sais :)

    • Amandine 18 septembre 2012 at 16 h 23 min - Reply

      Pouvez-vous être un peu plus précis Monsieur Sixkiller ?

Leave A Response »