Hey Mam’zelle! Le retour du Relou

Jones 12 juin 2012 28
Hey Mam’zelle! Le retour du Relou

Que vous ayez passé votre visage à la truelle ou que vous soyez vêtue de votre plus élégant sac à patates, il vous est impossible de lui échapper. Il vous interpelle à l’ombre des terrasses ou au rayon surgelés, se multiplie dès les premiers rayons du soleil, chevalier de la drague fast-food et amateur des « ksss-ksss » mélodieux.

Hauts les cœurs, Mesdames, le Relou est sorti de son hibernation !

Pour votre plus grand plaisir, il existe différents parfums, tous plus délicieux les uns que les autres.

 

1. Celui qui connait ses classiques

« Ton père est un voleur. Il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux !»

Ah ! La poésie, l’invitation au rêve au détour du Franprix ! Ce grand classique de la culture Relou est toujours très en vogue. Que vous portiez des lunettes de soleil ou pas, sachez que l’éclat de vos pupilles dilatées transcende le Relou qui n’hésitera pas à déclamer ses plus belles rimes. Les variations plus bucoliques raviront les amies des plantes, telles que « si j’étais une abeille, je butinerais ton cœur tous les jours ». Mignon comme un gif animé à paillettes.

 

2. Celui qui n’y connait rien en anatomie

« Hey Mam’zelle, t’as fait tomber quelque chose : c’est mon cœur ! »

Vous imaginez un peu le massacre ? Cet été (rêvons encore un peu, il arrivera peut-être), les rues risquent d’être couvertes de sang et de boyaux, le Relou se répandant à mesure que les filles lui tournent la tête. Ne cherchez pas de bouts de cervelle dans ce champ de bataille, ce serait une perte de temps.

 

3. Celui qui tente le tout pour le tout

« Hey, ça te dit qu’on fasse connaissance ? Non ? Vazy, pourquoi ? »

Le Relou n’hésite pas à vous gonfler à minuit et demi alors que personne d’autre n’est sur le quai du métro. Ceci dit, qui ne tente rien n’a rien.

 

4. Celui qui veut montrer son anatomie

« Hey Mam’zelle, ça se voit que j’ai une grosse barre ? »

Heureusement pour vous, le Relou exhibitionniste n’a pas toujours le degré d’alcool cran suffisant pour se dévêtir en pleine rue. Il peut se contenter de vous montrer sur son téléphone une photo de sa bite sur le point de besogner les fesses d’une inconnue. Un peu comme un CV de poche, quoi. Avouez que vos soudaines nausées sont l’expression de votre vif intérêt, soyez pas vache.

 

5. Celui qui est minimaliste

« Cuisse ! »

Impossible de déterminer s’il a faim ou vient de faire une découverte anatomique qui changera le cours de l’univers. Le Minimaliste est un grand timide, il n’ose pas vous aborder. Il se contente de vous montrer du doigt en formulant ce qu’il considère comme un compliment. La technique la plus répandue est le susurrement à l’oreille de doux mots tels que « charmante », « bonne », ou « tu suces ? » pour les plus téméraires. Quoiqu’il en soit, ce Relou-là se contente de passer son chemin une fois qu’il vous a croisée.

 

6. Celui qui n’est pas clair

« Hey Mam’zelle, on se partage ? »

Là, j’avoue, je sèche encore. Si quelqu’un a un décodeur…

 

7. Celui qui fait un peu peur et qui vous lèche l’oreille

Bien que la technique ne soit pas très répandue, il peut arriver qu’un Relou en passant, comme ça, au milieu de la foule, plonge sa langue rapidement dans votre oreille, avant de disparaitre. Il n’a rien dit, pas un « Mam’zelle » pour prévenir, mais vous restez plantée là, avec la salive d’un inconnu qui coule le long de votre lobe.

 

Après étude de ces techniques variées et originales, une question me taraude : est-ce qu’elles ont déjà fonctionné sur quelqu’un, sérieusement ?

28 Comments »

  1. Do 12 juin 2012 at 19 h 57 min - Reply

    Ca fait froid dans le dos!!! Au secours!!!

  2. lulu 12 juin 2012 at 20 h 56 min - Reply

    Bien aimé l’article mais la phrase du relou poète est très bien, je trouve (le vers sur les voleurs car j’aime pas les abeilles, ca pique ! Même si pour la polénisation, c’est plutot pas mal). En tout cas, un peu de respect pour les classiques, que diable ! :)

    • Jones 13 juin 2012 at 20 h 52 min - Reply

      C’est parce que t’as de goût de chiottes en matière de poésie et tu le sais très bien!

  3. clembee 12 juin 2012 at 22 h 22 min - Reply

    à lire sur le même thème, en plus fouillé niveau texte comme dessin : http://cadavres-exquises.blogspot.fr/2012/06/blog-post.html

    • Jones 13 juin 2012 at 20 h 58 min - Reply

      C’est vrai, désolée de ne pas avoir fait de la caricature et de ne pas avoir pointé du doigt des catégories sociales (« le blédard »… quoi, non mais non merci) de manière méprisante pour alimenter mon billet.

  4. Agat 13 juin 2012 at 9 h 31 min - Reply

    Il manque le fameux « Je suis pas jaloux » quand tu réponds que tu es déjà prise.

    • Jones 13 juin 2012 at 20 h 59 min - Reply

      Oui, le partage est une valeur communément partagée par les Relous…du moins à ce stade de l’approche!

  5. Colinette 13 juin 2012 at 9 h 43 min - Reply

    En fait, il y a les mêmes partout ;-)

    • Jones 13 juin 2012 at 20 h 59 min - Reply

      Exactement!

  6. La Prune 13 juin 2012 at 9 h 44 min - Reply

    La question que tout le monde se pose !

    Celle qui m’a fait le plus rire c’est « T’es mariée ? ah bon ? Et… t’es fidèle ? » Non, non, pas du tout, j’adore tirer un p’tit coup avec un inconnu, comme ça, au détour d’une ruelle. C’est pour ça que je précise que je suis mariée d’ailleurs.

    • Jones 13 juin 2012 at 21 h 00 min - Reply

      Ah mais voilà, t’as voulu mettre du piment dans ta vie, avoue! ;)

  7. Mae 13 juin 2012 at 20 h 46 min - Reply

    Très humoristique. On ne m’a pas encore léché l’oreille mais un homme a osé montré son pénis. J’ai dit un, je veux dire plusieurs. Il y a des hommes que l’on devrait enfermer ou éduquer. Je pense que je vais partager mon expérience sur ce que je n’appelle pas relou mais dalleux.
    Mais toutes les femmes n’ont pas ce genre d’expériences. J’en ai parlé autour de moi mais mes amies ne me croient pas parfois. Et des relous-pervers, j’en ai vu depuis mes 11 ans !

    • Jones 13 juin 2012 at 21 h 01 min - Reply

      Elles vivent où tes amies pour ne pas croire au Relou? Dans une grotte?

  8. Elodie (La P'tite Bulle d'Elo) 13 juin 2012 at 22 h 10 min - Reply

    Hihii tu m’as trop fait rire avec tes dessins et tes pointes d’humour :) Mais sinon, ils font peur les gars des fois :s bonne soirée!

  9. Aline 14 juin 2012 at 8 h 44 min - Reply

    Dans le genre lourd mais pas méchant, j’ai déjà eu droit à un mec qui avait une tentative d’approche toute… particulière. J’étais à un festival, et il faisait particulièrement chaud, quand cet individu s’est avancé vers moi, m’a tendu la grande bouteille de coca qu’il tenait à la main, et m’a proposé, sourire « irrésistible » à l’appui : « Hé, tu veux boire de mon coca ? »
    (je précise qu’il était tôt & qu’il n’était pas bourré)

    • Jones 14 juin 2012 at 20 h 48 min - Reply

      Je trouve ça plutôt mignon, en fait. Mais je suis faible. :)

    • haendel 12 août 2012 at 13 h 57 min - Reply

      pfff pas étonnant qu’il y ait autant de relou… faut savoir faire la distinction…quand un gentil garçon prend son courage a deux main et est un peu maladroit et le gros relou de base…

      • Aline 12 août 2012 at 14 h 21 min - Reply

        Faut quand même m’expliquer en quoi c’est une excuse pour tous les autres relous de la terre.

  10. Marine 14 juin 2012 at 20 h 24 min - Reply

    Dans le métro, 2 garçons de 12 ans « Vas-y, dis lui qu’elle a des gros seins, non mais vas-y dis lui! » et oui la relou attitude n’a pas d’âge…A la bibliothèque universitaire « non mais t’as vu ces boobs, ce soir je vais bien dormir » (accompagné d’un galant et très charmant geste de masturbation à son copain juste en face de moi), et dans le métro un mec un peu trop amoché, moi fatiguée « eh comment ça va toi, tu fais quoi dans la vie? » « I’m English » (oui je mens c’est mal) « Et moi je suis English ou pas » bref, les relous c’est tous les jours…Je vous conseille le « cours de répartie anti relous » de Bérengère Krief (Marla dans Bref)..

    • Jones 14 juin 2012 at 20 h 47 min - Reply

      Aaah! Le « j’vais dormir sur la béquille », la quintessence de l’élégance!

  11. Amandine 15 juin 2012 at 15 h 57 min - Reply

    On m’en a raconté une belle hier soir. « T’es jolie, t’es sexy et en plus tu as une poitrine bandante »

  12. ParisienneDiary 26 juillet 2012 at 9 h 12 min - Reply

    HAAAA j’ai déjà eu le 7 !!!!! Horrible et bizarre, j’étais avec une bande de copine, le gars a continué d’avancer comme si de rien n’était et moi chuis restée plantée là, personne n’avait rien vu !
    horrible >_<

  13. HeleneF 1 août 2012 at 16 h 23 min - Reply

    J’ai eu une sorte de variante du 7.
    Je courais et lui également mais dans l’autre sens. Il est passé, a peloté un de mes seins en disant je cite: « Nichons, nichons » et a continué sa course, moi de même.
    Aussi non pour les autres relous mes techniques générales c’est je suis prise, je suis lesbienne (moitié de mensonge), Excuse me I’m not french, ou le coup d’être sourde muette.

    • Jones 2 août 2012 at 11 h 05 min - Reply

      Charmant oO

  14. Adel 23 août 2012 at 15 h 53 min - Reply

    Bon visiblement le relou est présent partout, tout le temps, même à l’international. Un site qui reprend les « perles » (j’ai pas d’autre terme approprié, désolée) : http://payetashnek.tumblr.com

  15. Chris 24 août 2012 at 17 h 12 min - Reply

    Mouais, perso j’ai surtout du « Hey Madmazelle ! Madmazelle !! Houhou ? Do you speak English nice girl ? How do you do ? Houhou ! ».
    Genre : jsuis pas un Relou, je parle anglais ! Youpi.

  16. H 19 septembre 2012 at 10 h 06 min - Reply

    Faites un article spéciale Relou + serveuses. Croyez moi il y a du niveaux ! « Hey Mamzelle toi aussi t’es happy hour ? » ;)

  17. Thierry 7 novembre 2012 at 21 h 04 min - Reply

    Merci Jones pour cet inventaire (non exhaustif j’imagine !!) des techniques d’approche raffinées du relou de base, ça m’a fait hurler de rire, et je suis un mec !!
    Merci aussi à Haendel pour savoir distinguer entre ce genre d’individu et un mec comme moi, un peu timide et assez maladroit (et tant pis, je préfère ça plutôt que chercher à maitriser des « techniques » de drague, ce qui ne me ressemblerait pas !!) qui prend effectivement son courage à deux mains pour espèrer faire comprendre à une fille qu’il s’interesse sincèrement à elle.

Leave A Response »